Fiche métier : Ostréiculteur

En fonction des saisons, l’ostréiculteur a pour tâche de recourir à diverses opérations techniques indispensables pour élever les huîtres. Son rôle consiste à assurer le captage, le calibrage et la commercialisation de ces dernières. Intervenant sur mer et sur terre, ce professionnel doit avoir au préalable certaines qualités et suivre une formation pour exercer son métier.

Les qualités essentielles

Ayant une excellente condition physique, l’ostréiculteur doit s’adapter aux variations du climat telles que le soleil, le froid, les fortes marées, etc. Aimant la vie en mer, il est autonome et sait travailler tout seul. Il est titulaire d’un permis de conduire de bateau à moteur ou maîtrise la conduite d’un tracteur, en fonction des systèmes de production.

Les formations continues

Pour devenir ostréicole, l’intéressé peut suivre une formation continue ou initiale. En formation continue, il peut obtenir le 240 heures ou Certificat complémentaire de Cultures Marines. Cet enseignement est délivré durant les mortes eaux en six semaines. Afin de profiter de ces cours de comptabilité et gestion en conchyliculture, le candidat doit être âgé au moins 18 ans, être titulaire d’un CAPMC. Il doit aussi avoir trois ans d’expérience professionnelle en Cultures Marines ainsi qu’un projet d’installation.

Après six mois de cursus continu, il est également possible d’obtenir un BPREAM Production Aquacole ou un Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Aquacole et Maritime. A l’issu de cet enseignement, l’étudiant sera à même d’assurer la production, la biologie et la gestion de l’exploitation. Pour suivre cette formation, le candidat doit être à la recherche d’un emploi ou avoir un projet professionnel, avoir été salarié pendant une année et être âgé d’au moins 18 ans.

Les formations initiales

La formation initiale permet d’être titulaire d’un CACMNC ou certificat d’aptitude à la conduite des moteurs des navires conchylicoles. Pour cela, le candidat doit être âgé d’au moins 21 ans et justifier de 12 mois de navigation.

Trois ans de cursus initial par apprentissage ou par voie scolaire permettent d’obtenir un BAC Pro Cultures Marines. Avec ce diplôme, l’étudiant est à même de gérer la commercialisation ou la production et d’assumer des responsabilités en étant notamment chef d’entreprise. L’accès à cette formation est possible dès la classe de troisième avec un diplôme de CAPMC.

Évolution dans ce métier

Une formation complémentaire permet à l’ostréiculteur expérimenté de devenir écailler ou responsable de production. Des compétences en commercialisation et gestion l’aideront à accéder au métier d’ostréiculteur. Cette profession est destinée aux femmes comme aux hommes.

Des actions variées selon les saisons

Selon le type de l’entreprise, l’ostréiculteur fait face à des tâches répétitives telles que la vente sur les marchés du week-end, toutes les semaines. Pour chaque saison, il doit réaliser une action précise. Sa vie professionnelle dépend des marées et il est sous les ordres de l’ostréiculteur ou du responsable de production.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.